Stellaris Majores
Bienvenue sur SM !

Petite étoile, ne vas pas plus loin, ta place est ici parmi nous ~



 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

avatar
Messages : 10
Points Stellaire : 37
Date d'inscription : 06/12/2017
Age : 26
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Retour au bercail [Pv : Deus]

MessageSujet: Retour au bercail [Pv : Deus] Dim 14 Jan - 20:46

Montglakos
Château des Von Kray

Deus
Von Kray

「 Retour au bercail 」
Tu avais parcouru un long chemin depuis ta libération. Les mois se succédant, une saison laissant place à une autre, tu en avais profité pour renforcer tes compétences. Tu as pu visiter de nombreuses villes et villages. Ceux qui se moquaient de toi ou te gênaient, tu n'hésitais pas à leur offrir une place en enfer. Tu avais aussi pu découvrir les modifications que le monde avait pu subir, que ce soit politique, géographique ou démographique. Tout n'était pas pour te plaire mais une chose te rassura tout de même : la guerre était toujours d'actualité.

Tu avais foulé durant quelques semaines les terres de Montglakos avant d'arriver là où tu le souhaitais. Mais le chemin pour accéder à ta dernière destination n'était pas forcément aisée. Du moins pour le commun des mortels. Cela serait une balade de santé sans la tempête de neige qui soufflait sur les lieux. Mais cela ne te faisait pas du tout froid aux yeux. Tu observais les monts enneigés, essayant de visualiser le château. Comme à son habitude, il restait bien à l'abri des regards. Mais tu savais où chercher et tu décida d'entamer l'ascension. La tempête te bringuebalais dans tous les sens et te rendais le périple difficile mais tu ne céda pas d'un pouce le terrain que tu grimpais. C'est au prix de nombreux efforts et d'une lutte qui t'avais paru durer une éternité que tu arrivais à destination.

Face à toi se dressait donc l'illustre château de Von Kray. Il avait perdu de son éclat et avait subi les affres du temps. Tu l'observais du coin de l'œil avec amusement. Cela faisait des siècles que tu n'avais pas franchi ces portes et pénétré à l'intérieur de cette immense bâtisse. Tu poussais l'un des battants et t'engouffrais à l'intérieur. L'endroit était poussiéreux mais était identique en tout point à ce que tu te remémorais des lieux. Mais tu n'étais pas quelqu'un de très nostalgique et tu te décidais à poursuivre ton chemin. Tu avançais donc dans cette salle peu meublée pour te camper à l'extrémité de la table. Sur les neuf sièges qui étaient disposés de part et d'autre du meuble, seul celui en face de toi différait totalement des autres. Taillé d'un seul bloc dans de l'obsidienne, il était gravé et composé de moult détails. Pour le moment, il n'y avait pas un Miaous ici. Mais cela ne saurait trop tarder.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 174
Points Stellaire : 247
Date d'inscription : 24/10/2017
Age : 17
Localisation : Dans le jardin de son château
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Retour au bercail [Pv : Deus]

MessageSujet: Re: Retour au bercail [Pv : Deus] Mar 23 Jan - 16:53
Plusieurs semaines étaient déjà passées depuis le retour de Deus et avec cela les petites actions “quotidiennes” de la famille. Mais Deus n’avait pour le moment encore participé à aucune mission, en effet durant son long sommeil beaucoup de choses étaient passé et il se devait de rattraper son retard sur l’histoire. Il passa donc de très nombreuses heures à la bibliothèque du château où toutes les connaissances des septièmes étaient entreposées depuis mille ans. Heureusement pour Deus, rien de très important c’était déroulé.
Les seconds avaient décidément extrêmement bien accompli leurs travails, toutes les informations concernant l’administration ainsi que les “personnalités” de tous les territoires étaient archivées ici. Il vit par exemple le nom ainsi que la description du chef du conseil des Celyz actuel : un certain Groudon du nom de Mars, il est censé possédait un certain pouvoir mais doit en permanence gérer les conflits entre les pacifistes et les radicalistes. Quelqu’un aux opinions infondé en somme. Pour Deus c’était un mauvais chef. Un chef doit avoir une opinion pour pouvoir guider les autres tout en sachant écouter les autres opinions, sinon un groupe ne peut avancer sans guide.

Deus referma son livre, le remit délicatement à sa place dans l’une des immenses étagères et s’en retourna en n’oubliant pas de fermer la porte en bois. Il emprunta plusieurs couloirs, perdu dans ces songes à la recherche d’un plan. Un début se dessiner dans son esprit. Si le Groudon se voyait tué par des Bahors lors de l’une de ces descentes nul doute que la guerre reprendrai. Il faudra que la lumière surveille plus attentivement les agissements de ce Mars afin de savoir si il possède une routine.

Mais Deus s'arrêta net, un fort coup de vent s’engouffra dans les couloirs et venu s’écraser sur Deus.
C’était étrange, le château, bien qu’étant en partie en ruine, il était encore à ce jour bien isolé malgré les tempêtes de neiges fréquentes. Un tel courant d’air ne pouvait se produire que pour une seul raison : quelqu’un avait ouvert la porte principal. Ce ne pouvait être un de ces enfants, leurs missions devaient durer plusieurs jours et il n’avait reçu aucun message concernant leurs arrivées. Le seul étant encore présent étant Alexander qui comme à son habitude s’entraîner dans ces quartiers. Ce ne pouvait être qu’un indésirable.

Deus continua son chemin pour enfin arriver à la salle des trônes, il sortit d’un couloir se trouvant derrière le colossal trône d’obsidienne et pu en effet voir du mouvement de l’autre coté de la table. Sans laisser à l’autre, la moindre chance de dire quoi que se soit il dit d’une voix forte :

“Qui êtes-vous pour oser pénétrer sur mon domaine sans y être invité ?”

Il observa l’intrus qui était pour le dire étrange. Un pokémon dont la race semblait être un Dimoclès, mais qui pourtant était bien étrange dans ces formes. Quelque chose de plus… perfide, vicieux. Deus sentait que ce pokémon n’était pas quelqu’un de tendre. Il s’avança d’ailleurs de quelques pas pour pouvoir se trouver à un pas de la dalle pressoir qui si elle est activée, fera se libérer la herse qui bloquera la sortie. Un mécanisme inventé par l’un des sixièmes et entretenu par ces héritiers qui n’a pour l’heure jamais servi. Tout comme la totalité des autres pièges de défenses du château.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Points Stellaire : 37
Date d'inscription : 06/12/2017
Age : 26
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Retour au bercail [Pv : Deus]

MessageSujet: Re: Retour au bercail [Pv : Deus] Ven 16 Fév - 16:20

Montglakos
Château des Von Kray

Deus
Von Kray

「 Retour au bercail 」
Tu n'avais pas eu à attendre bien longtemps. En même temps, tu avais compté là-dessus. C'est ainsi qu'après quelques instants à patienter dans la salle du trône, un Pokémon se présenta face à toi. Et pas n'importe qui. Rien de moins que cet imposant Golemastoc qui t'avais recruté au sein de la Lumière Itsvaanienne. Combien de siècles étaient passé depuis votre dernière rencontre ? Tu ne saurais totalement le dire. Avait-il lui aussi subit un sort similaire au tien ? Très probablement. En tout cas, il demeurait identique aux souvenirs que tu avais de lui. Mais lui par contre ne te reconnaissais plus. Cela ne t'étonnait pas du tout. Après tout, les Celyz avaient fait en sorte d'effacer toute trace de ton existence.

Si tu avais pu sourire de cette situation, tu l'aurais certainement fait. Un éclat malicieux et amusé semblait tout de même briller dans ton regard. Tu allais t'amuser un peu à ses dépends. Il ne se souvenait plus de toi mais toi, tu te rappelais d'absolument tout.

- Tu me demandes qui je suis ? Pourquoi ai-je osé pénétrer dans le domaine des Von Kray ? C'est bien simple mon cher Deus. J'appartiens à cet endroit. Tu guides la Lumière Itsvanienne depuis si longtemps. Je t'ai vu aussi relancer cette magnifique guerre en abattant cette pauvre Zyxta. Ta meilleure amie, tuée de tes propres mains. Quel cruel destin mais à la fois si amusant. J'étais là. Je t'ai aidé à soulever les foules. Et à tuer ces odieux Celyz. Je suis l'acier froid, l'épée folle qui châtie les enfants d'Arceus. On m'a aussi surnommé Malemort. Mais tu m'as connu sous le nom de Dainsleif.

Et durant tout ce discours durant lesquels tu avais tenté de ramener les souvenirs du dirigeant, tu t'étais lentement dégainé pour dévoiler la marque du Chaos qui ornait tes lames. Tu le regardais avec un air calculateur qui dégageait aussi une légère soif de sang.

- Bien, où est celui que je dois tuer pour reprendre ce qui m'appartiens ? Histoire de tailler un bout de gras avec lui et le laisser éparpillé un peu partout dans la pièce façon sushi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 174
Points Stellaire : 247
Date d'inscription : 24/10/2017
Age : 17
Localisation : Dans le jardin de son château
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Retour au bercail [Pv : Deus]

MessageSujet: Re: Retour au bercail [Pv : Deus] Sam 17 Mar - 2:01
Ainsi l’étranger se présenta sous le nom de Dainsleif, mais pourtant ce n’est pas ce à quoi Deus pris attention.
Zyxta, un nom qui faisait surgir de nombreux souvenir dans la mémoire de Deus.
Un nom qui apportait aussi son lot de cauchemars lorsqu’il tentait de se reposer.

“Tu es ridicule Deus”


La voix de Zyxta résonnait dans la chambre de Deus tandis que celui-ci venait de sortir d’une épaisse armoire en bois une longue cape couleur onyx dont les bord était en velours bleu nuit ainsi qu’une espèce de canne de marche décoré qui elle était entièrement taillé dans du granite à l'exception du pommeau qui était en argent et avait la forme d’un poing tournant vers le haut.
Deus n’avait pas tardait à s'équiper de l’habit et à s’observer d’un air un peu dégouter.


“Tu as entièrement raison. Mais ceci est l’habit de mon père, et comme j’ai était invité à une de ces fêtes mondaine d’un de ces vieux amis il va me falloir porter cela afin de ne pas être jeté dehors.”


Zyxta sembla étonné et vola doucement vers Deus avec une expression plutôt amusé sur le visage.


“Toi, tu vas à une de ces fêtes mondaines ? Depuis quand sors tu de ton château ?”

Deus se tourna vers la Célébie qui se trouva nez à nez face au visage du golem.


“Tu serais étonné de voirs quel genre de personne l’on trouve dans ces fêtes. Il n’y a pas que des personnes qui souhaite montrer à tous leurs richesses, il y a aussi les jeunes nobles aux envie de gloire, des gardes du corps qui souhaite utiliser leurs talents pour un travail moin ennuyeux… tu me suis ?”


“Et donc de potentiel membre pour la lumière… Et bien je te souhaite bonne chance face à ces riches mon grand.”


“Tu vien avec moi.”


“Pardon ?!”


 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“Je pense toujours que c’est une mauvaise idée…”

Zyxta était posé sur l’épaule de Deus et n’avait visiblement pas l’air ravi d’être habillé d’une petite robe bleu scintillante que Deus avait commandé à l’occasion.


“Allons, tu es mise en valeur toi au moin. Contrairement à moi qui ressemble à une pierre.”


“Tu ressemble toujours à une pierre idiot.”


“C’est vrai, mais j’ai tout de même besoin de toi. Tu attireras les gens avec ton charme."


« Mon charme ?! Tu rigole j'espère ! Tu oublie qu’en plus d’avoir l’air d’une poupée pour enfant, je suis une Celyz ! Et l’on vient à peine de sortir de guerre !»


« Ce n’est pas un problème ici. Les nobles se fichent de la guerre, c’est le côté lucratif qui les intéresse. Même pour les familles guerrières comme la mienne.»


“Super, au lieu d’être tuer je vais servir de rançon !”


« Y a t il un problème monseigneur ? »


Celui qui venait de parler avec un fort accent de la campagne n’était autre qu’un Machopeur déguisé en valet. Celui ci était ici afin d'empêcher l’entrée aux “indésirables” et il attendait patiemment que les deux arrivants présentent leurs invitations tout en scrutant notamment la naine verte.


“Aucun mon brave, voici les invitations pour moi et ma compagne. Famille des Von Kray.”


A ce nom, le pokémon sursauta et ces yeux s'écarquillèrent. Il balbutia un peu puis comme dit machinalement :


“Deus Von Kray ? C’est un honneur, monseigneur. Mon maître vous attend au jardin. Puis-je annoncer votre venue ?"


“Cela ne sera pas nécessaire.”


“Si tel est votre souhait…”

Le machopeur fit sur ces mots une petite révérence et laissa le chemin libre à Deus qui ayant toujours Zyxta assise sur son épaule emprunta le chemin pavé montant vers un immense château d’un blanc parfaitement épuré.
Après s’être éloigné du pokémon qui montait la guarde Zyxta lanca un reguard en biais à Deus et dit :


“Ta compagne hein ?”


Deus mis quelques instants à répondre, profitant de la vue qu’offrait le chemin pavé sur les plaines de Landium.


“Il fallait bien trouver quelque chose ma chère, j’ai d’abord penser à esclave mais il aurait fallut que je te tienne un peu plus “tenue en laisse” si tu vois ce que je veux dire.”

Zyxta sembla désemparer, imaginant probablement la scène dans sa tête.


“Finalement la robe me plait bien.”

“Heureux de l’entendre, “chérie”.”


Zyxta détourna son regard de Deus, était-elle en train de bouder ou de rougir ? Deus ne le pu le voir et il continua à marcher vers le haut de la colline.

Arrivé aux portes dorés du palace, au lieu de frapper à la porte Deus fit le tour du bâtiment par le coté pour arrivé sur un grand jardin avec de nombreuses haies taillé en formes de divers pokémons.
De nombreux pokémons étaient déjà là, s’agglutinant comme un troupeau de doduo autour des tables recouvert de divers mets. Les chapeaux à plumes se mêlaient aux immenses robes tandis que des armures clinquantes aller de paire avec les habits de tissus portant l’emblème de maisons.


“Un dernier conseil Zyxta, ne fait confiance à aucune de ces personnes. Seuls les affaires compte ici et tu ne tardera pas à te faire aborder. Ne cède à aucunes de leurs offres même si elle semble très alléchante car croit moi, tu perdras au change.”


Zyxta voulu répondre quelque chose mais toute la foule se retourna vers Deus et toute les discussions se turent face au géant qui venait de faire irruption.
Ce silence dura de très longues secondes durant laquelle Deus toisait l’assemblé de sa taille.
Puis une voix sortit de la foule, mêler à des coups de coudes et à un vieu pokémon sortant du lot.
Un capidextre aux poils tous parfaitements blanc dont l’on ne pouvait savoir si c’était dû à son âge ou à une couleur altéré. Une moustache taillé Impérial toute aussi immaculé lui barbouillé le visage en même temps qu’un sourire narquois qui semblait ne jamais quitter les membres de cette race. Il portait aussi un tabard blanc sur lequel était brodé au fil d’or deux rapières qui se croiser et tenuent chaqu’une par une main.


“Enfin mes amis, réjouissez-vous ! Les Von Kray après tant d’années d’abscences nous font grâce de leurs présences ! Ne soyez pas aussi désobligeant et continuer à festoyer l’anniversaire de ma découverte de la mine la plus rentable de tout le pays !”


Puis alors que tout le monde retourner à ces occupations et à reprendre leurs discussions le Capidextre fit un signe d’approcher à Deus avant de lui même partir un peu à l’écart de l'attroupement près d’une fontaine absolument gigantesque qui se trouvait au centre du jardin.


“Et bien, je ne l’aime déja pas celui là.”


“Tu fais bien, tu as déja entendue parler du massacre de la mine des cents milles âmes ?”


“Heu, j’ai pas vraiment suivis les cours d’histoires au Panthéon.”

“Une attaque des Celyz sur une mine, Laurus le capidextre a ordonné de faire s’écrouler les mines afin que les Celyz ne mettent pas la main sur les richesses et revenir lui même plus tard, sauf que que tous les travailleurs se trouvaient encore dans les souterrains, mort pour la plupart de faim, de soif et d’asphyxie pour ceux qui ont décidé de survivre en mangeant les morts. Plus de milles familles ont volé en éclat à cause de lui.”


“C’est… horrible.”


“Non, c’est les affaires Zyxta. Essaye de te mêler à la foule pendant que je vais voir ce qu’il me veut.”


La petite Célébie, se leva sur ces deux jambes et déploya ses ailes au travers de la robe qui l’handicapé puis elle partie en voletant avec difficulté vers la foule pour finalement disparaître dans celle-ci.
Deus se dirigea quand à lui vers la fontaine où Laurus l’attendais toujours, observant la fête qui battait son plein, voyant le colosse arrivé il se tourna vers lui et le fixa de son sourire tout aussi agaçant qu’auparavant.


“Deus mon ami ! Comment va ce bon vieu Zeus ?”


“Il est mort il y a quinze ans Laurus. Et tu le sais.”


“Ha, ma vieille mémoire me joue des tours j’imagine, toute mes condoléances. Que penses tu de la fête ?”


Il montra toute la foule en tendant ses bras ainsi que ces queues vers elle. Comme un enfant montrant fièrement à sa mère sa toute nouvelle création.


“Venons en au fait Laurus. Pourquoi m’as tu invité ? Tu n’as plus donné aucun signe de vie à ma famille depuis que mon père a cessé ce contrat pour acheter ces pathétiques cailloux tachés de sang dont tu es si fière.”


Laurus se tu et se figea pendant quelques instants, son sourire disparaissant pendant presque une demie seconde pour revenir tout aussi brillant qu’auparavant.


“Allon Deus, c’est une vieille histoire qui n’a plus d’importance maintenant, j’ai trouvé plein de nouveaux acheteurs qui eux ont besoins de mes diamants de feu. Quand au fait de ta présence elle est très simple et tu t’en doute bien : j’aimerai pouvoir signé un nouveau contrat avec les Von Kray.


Deus leva le regard du capidextre, observant la foule si vivaient de cette fête opulente. Il crut voir Zyxta par moment, voletant gauchement entre les invités, se faire parfois aborder et il crut même la voir avec un verre.
Il reposa son regard vers le Capidextre qui le regardait avec un air avide dans le regard et toujours ce sourire qui donnait à Deus l’envie de le jeter dans la fontaine.


“Quel genre de contrat ?”


“Et bien vois tu, j’aimerai investir dans ton château. Je sais que dans ce petit champ de neige que tu as qu’il y a un énorme filon de pierre précieuse, plus grand encore que celui des cent milles âmes. Et tu sais que moi et les pierres c’est un amour depuis longtemps héhé. Alors j’aimerai pouvoir y bâtir une mine, bien entendue tu auras en plus d’une somme qui devrait te faire plaisir, un taux de 43% sur les revenues de la mine. Et croie moi on sera tout les deux 3 fois plus riche que à leur actuel. Alors, marché conclu ?


Pour Deus le choix fut rapide, il connaissait l’existence de cette carrière dans son jardin. Tout comme son père. Et il savait aussi que Zeus avait déjà eu cette conversation avec Laurus lorsqu’ils étaient plus jeune et il avait refusé. Le château était aux Von Kray depuis des temps immémoriaux et il n’allait pas laissé un intrus y imposé sa marque avec une mine aux couleurs d’une autre maison.


“Non Laurus, tu ne mettra jamais le pied dans mon château”


Le sourire du Capidextre disparue cette fois entièrement pour être remplacé par un rictus mauvais. Le rictus qu’il devait utiliser face à ces employé qui ne respectaient pas les quotas et les délais.


“Sombre idiot, tu n’imagine même pas la fortune que l’on pourrait se faire avec cette mine ! Tout comme ton idiot de père avec son “honneur des Von Kray” ! Ce n’est plus l’honneur qui donne le pouvoir de nos jours, mais l’argent !”


Deus répondit avec sa voix implacable habituel


“Seul les faibles ont besoin de pouvoir.”


Et il tourna les talons pour se diriger vers la sortie.


“Tu le regrettera Deus ! J’aurai cette mine, que tu sois vivant ou que je doive la construire sur ton cadavre encore chaud !”


Le silence se fit dans la foule qui dirigea tous ces regards sur la scène.
Zyxta, sortis du lot et vola de nouveau jusqu’à l’épaule de Deus.


“On part déjà ?”


“Oui”


Et sur ce, Deus répartis sur le chemin qu’il avait précédemment emprunter. Il marcha pendant plusieurs minute dans un silence total, attendant de s’éloigner de tout pokémon aux oreilles trop grandes. Puis, une fois assez éloigné il dit :


“Alors, tu as trouvé quelques chose ?”


“Et bien, en laissant traîner mes oreilles de ci et de là j’ai entendue parler d’un mercenaire qui se débrouillent d’après les rumeurs extrêmement bien.”


“Fort bien, il va falloir le trouver. Tu es toujours capable de donner envie à ce “Jax” d’absorber un peu trop d’énergie stellaire ?”


Zyxta tourna son regard vers le visage de Deus, elle comprenait ce qu’il voulait dire par là et ce qu’il comptait faire avec.


“Bien sûr que je le peux, tu as bien dis toi même que personne ne résiste à mon “charme””.


“C’est parfait alors. Les affaires se développent enfin un peu plus.”



C’était ainsi qu’ils avaient trouvé le huitième. Mais pourtant Deus n’arrivait en aucun cas à se souvenir de lui. Il était certain d’en avoir eu un à l’époque, mais pourtant rien ne lui revenait, ni un visage, ni un nom, ni même une simple mission.

Ce pourrait il que se “Dainsleif” disent la vérité ? Il portait la marque du huitième et connaissait beaucoup trop de choses. Il connaissait l’existence de Zyxta.
Deus réfléchissa quelques instant, c’était un piège beaucoup trop ingénieux et bien trop préparer pour son groupe qui avait fait en sorte de ne pas se faire connaître.
Mais Deus connaissait les lois du groupe, c’était lui qui les avaient écritent : Jamais plus de huit généraux il n’y aura.

“Tu te proclame donc toujours digne de la lumière après toute ces années ? Je ne peut être certain de ce que tu raconte, mais si tu dis vrai alors seul les Celyz possèdent un tel pouvoir, ce qui signifie que tu t'es fait prendre et a donc échoué à l’une de tes missions. Tu dois donc prouver une nouvelle fois ta valeur Dainsleif et comme tu la dit précédemment, il va falloir que tu surpasse le huitième actuel.”

Deus se retourna vers le couloir et dit d’une voix très puissante qui fit trembler le château en entier et fit même frémir le sol :

“Alexander !”


Et le silence se fit pendant plusieurs secondes. Puis, des bruits de pas se firent entendre et un Félinferno à la musculature imposante arriva dans la pièce et posa directement son regard sur le Dimoclès ainsi que sur la marque que l’inconnue portait sur sa lame. Le pokémon serra les poings sur lesquelles étaient tatoué la même marque. Il avait visiblement déjà compris ce qui allait suivre et sans poser de question ce mis en posture de combat.

Alexander:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Points Stellaire : 37
Date d'inscription : 06/12/2017
Age : 26
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Retour au bercail [Pv : Deus]

MessageSujet: Re: Retour au bercail [Pv : Deus] Lun 14 Mai - 18:06

Montglakos
Château des Von Kray

Deus
Von Kray

「 Retour au bercail 」
Tu semblais te délecter de la situation, mais les dires de Deus te décevaient légèrement. Tu savais que l'on avait pas échoué. Du moins pas vraiment. Tu vais juste eu envie d'outrepasser tes obligations. Mais bon, l'heure n'était pas venue de ressasser le passé, enfin pas complètement. Le petit père avait ensuite un mouvement en direction du couloir et appelé celui qui devait être un de tes successeurs. Il ne le serait plus pour très longtemps. Le vacarme et les conséquences du hurlement de Deus ne t'avait pas du tout ébranlé même si l'environnement semblait avoir tremblé sous la puissance du cri.

Après quelques instants d'attentes, une silhouette se dessinait dans les couloirs. Voir l'entrée en scène de ton adversaire t'amusais beaucoup, si tu avais une bouche, nul d'aurait douté que tu aurais un sourire moqueur affiché sur tes lèvres. Le voir avancer en roulant des mécaniques était hilarant. Il te jaugeait aussi du regard puis se mit rapidement en garde. Cela te plaisait. Pas de grande gueule ou de fanfaronnade. Bien. Tu dégainais tes deux lames lentement, laissant un tintement cristallin se réverbérer sur les murs. Tu faisais attention à faire en sorte de dissimulé ta lame courte dans l'étoffe de ton épée. C'était un duel à mort et tu n'allais pas jouer selon un code d'honneur désuet ou toute autre stupidité chevaleresque. Ta vie en dépendait et tu avais toujours priorisé celle-ci au détriment du reste. Cela n'allait pas changer. Déjà que tu avais un désavantage élémentaire face à ce tas de muscles, tu n'allais pas lui faire une fleur.

Et avec les années passées, tu savais que ton adversaire serait sûrement moins expérimenté que toi. La guerre t'avais forgé. Tu te mettais donc en mouvement, n'attendant pas un quelconque signal ou une autorisation. A partir du moment où ton adversaire s'était mis en position, il avait signé son arrêt de mort. Tu t'élançais donc vers lui, frappant de façon ascendante, t'enveloppant au dernier moment d'énergie pour lui lancer une attaque Lame Sainte. Et sans attendre de savoir si ton attaque allait toucher ou non, tu découvrais ta seconde lame pour la propulser en une fente vicieuse qui visait son flanc gauche, afin de le poignarder.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Retour au bercail [Pv : Deus]

MessageSujet: Re: Retour au bercail [Pv : Deus]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le retour au bercail
» retour au bercail
» Retour au bercail
» [Sarah et Ada] Retour au bercail après makeup p1
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stellaris Majores :: La Terre Que Nous Foulons :: Territoire de Montglakos :: Château des Von Kray :: La Salle des Trônes-