Stellaris Majores
Bienvenue sur SM !

Petite étoile, ne vas pas plus loin, ta place est ici parmi nous ~



 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Pas d'idées pour votre personnage ? Inspirez-vous de la galerie: http://pokemon-stellaris.forumactif.com/t81-galerie-d-avatar-pour-vos-personnages

avatar
Messages : 4
Points Stellaire : 6
Date d'inscription : 09/01/2018
Localisation : Morio
Who am i !

Let it snow. Let it snow. Let it snow. [Rouky]

MessageSujet: Let it snow. Let it snow. Let it snow. [Rouky] Mar 30 Jan - 19:35
Le village était encore endormi, bercé par les rayons de la lune... Ah non, le soleil avait déjà bien entamé sa course en fait. La neige fraîchement tombée avait totalement gelé l'activité du village. Plus personne n'osait sortir de chez lui, et pour cause : un léger vent délogeait de temps à autre les plaques qui s'étaient formées sur les branches des arbres au-dessus de nous. Bon, on avait fait en sorte que ces attaques aériennes se concentrent sur la grande place, mais les gens craignaient toujours de se faire refroidir. Et il y avait moi, le Phyllali qui restait planté sur un tabouret au comptoir du bar de l'auberge. J'étais venu plus tôt que prévu à un rendez-vous et commençait sérieusement à m'ennuyer, la personne que j'attendais n'arrivant toujours pas. Certes, on avait fixé l'heure de la rencontre au zénith et certes, on pouvait difficilement voir la position du soleil à travers les arbres... Mais elle résidait ici - on allait bien se rencontrer à un moment, non ?

Oui, j'étais nerveux. En plus de faire ça sur ma journée de repos mensuelle, l'idée ne venait même pas de moi. Ma mère voulait ramener un tiers dans nos histoires de famille, et il fallait que Marcel – l'un des bergers de coin – lui parle de ce Lougaroc mercenaire. J'avais accepté pour lui faire plaisir, même si on ne s'était jamais rencontré le type Roche et moi. On s'était contacté via le panneau des annonces du village, affichant à contrecœur notre besoin d'aide - heureusement que nos messages se résumaient en "J'aurai besoin de tes services, rdv quand tu veux, je te donnerai des explications." "Ok.". Qu'est ce qu'il ne fallait pas faire pour voir sa mère sourire... Hé, qu'on se mette d'accord : je n'étais pas contre demander de l'aide à quelqu'un, mais on va dire que cette personne s'appelait dans la plupart des cas Phyro ; et elle était volontaire elle, pas seulement intéressée par l'argent.

Bref, tout ça pour dire que je tentais tant bien que mal d'échapper à l'enfer de l'attente, un potage au bout des lianes, appréhendant l'arrivée de l'illustre canidé rocheux et...

*Pat Pat Pat*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Points Stellaire : 46
Date d'inscription : 18/01/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Let it snow. Let it snow. Let it snow. [Rouky]

MessageSujet: Re: Let it snow. Let it snow. Let it snow. [Rouky] Mer 31 Jan - 9:47
Rat. Un petit animal très pénible que le rat surtout lorsque l'environnement est tout petit et encombré et que les rongeurs sont en nombre. J'ai toujours considéré cet animal comme de la nourriture facile. Il suffit de se placer en embuscade non loin d'un terrier à partir du crépuscule et d'attendre pour sauter dessus ou de creuser jusqu'à le débusquer. Un bon chasseur peut en tuer assez en une seule nuit pour nourrir toute une famille. Un simple petit coup de dent suffit a tuer cette proie qui, lorsqu'elle est seule, est quasiment inoffensive. Cependant ces pestes peuvent devenir des adversaires mortels dans les égouts ou dans des espaces clos... comme cette cave !

J'étais arrivé à Arboris une dizaine de jours plus tôt, escortant un marchant qui devait passer une certaine période au village. Il m'avait demandé de rester dans les environs pour l'escorter jusqu'à Glagla dans quelques temps. J'ai effectué un contrat pour Marcel, un berger, qui m'a demandé d'aller passer quelques jours avec son troupeau dans les prairies. Juste avant de partir, une annonce avait été posée à mon attention au panneau d'affichage de l'auberge

« J'aurai besoin de ton aide, rdv quand tu veux, je te donnerai des explications »

Encore un qui reste vague pour me forcer à venir en espérant me faire dire oui sous le feu de la conversation. Beaucoup pensaient que je n'oserai pas dire non s'ils me suppliaient ou me présentaient bien la chose autours d'un verre. Ceux là se trompaient lourdement... Ma réponse fut extraordinairement simple : Ok. J'ajoutais un rendez-vous le lendemain de mon retour des prairies. Et ce jour c'était aujourd'hui mais j'avais un petit travail à terminer avant...

La veille au soir, alors que je profitais d'un repos mérité sur un canapé, l'aubergiste se plaignait bruyamment de l'invasion de rats dans sa cave. Il ne savait plus quoi faire, il lui fallait un chat qu'il disait. Un client précisa : un chat ou un prédateur. Aussitôt dit, tous les regards se tournèrent vers moi. J'acceptais de bouger une fois mon salaire convenu et me voici dans cette cave. J'y ai passé la nuit à affronter du rat. Affronter est le bon terme car c'est une véritable invasion ! Une cinquantaine de rats agressifs grouillaient dans cette cave. Plusieurs fois une alliance d'une quinzaine de rats m'attaqua. L'auberge trembla trois fois et l'aubergiste aura quelques pierres à déblayer et débris à ramasser tant ces bestioles peuvent être redoutables en bande. Je n'en sorti pas indemne : j'avais plusieurs petites blessures qui auraient pu être beaucoup plus graves si je n'étais pas entraîné.

C'est peu après le zénith que je remontais, j'étais un peu en retard pour le rendez-vous. Il y avait qu'un seul client à l'auberge : un Phyllali qui tenait un potage entre ses lianes planté sur son tabouret au comptoir du bar. Je ne cherchai pas à me faire discret. Je me présentai avec un énorme rat dans la gueule, la fourrure sale d'une nuit de combats. Je jetai le rongeur sur le comptoir et m'assis fièrement.

« Aaaah bravo Rouky ! Tu as l'air de celui qui a mené un rude combat. T'en as eu combien ? » S'exclama joyeusement l'aubergiste.

« 54. Presque tous aussi gros que celui là, je crains qu'il y ait du ménage à faire en bas »

« Aaah ma femme va être contente ! Tu nous as rendu un fier service mon gas. »

« Nous reparlerons de mon salaire le jour de mon départ comme convenu. »

« Allons installes toi, tu dois être affamé »

« J'ai passé ma nuit à manger des rats je te remercie. Apporte moi un jus de baies sitrus et mepo plutôt. »

Je m'installai à une table juste côté du Phyllali en l'ignorant royalement. Je ne lui adressai pas un seul regard, pas une seule petite marque d'attention. Je considérai que c'était à lui de m'aborder.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pages + projets - Collection Snow Day de Crate Paper
» [Film] Snow Cake
» Book DP 56 Snow Village
» [Snow, Alan] Au bonheur des monstres - Tome 1
» Snow White

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stellaris Majores :: La Terre Que Nous Foulons :: Territoire de Sylvaron :: Arboris-