Stellaris Majores
Bienvenue sur SM !

Petite étoile, ne vas pas plus loin, ta place est ici parmi nous ~



 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

avatar
Messages : 11
Points Stellaire : 26
Date d'inscription : 17/07/2018
Age : 21
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Au zénith de midi. [PV Phyro]

MessageSujet: Au zénith de midi. [PV Phyro] Lun 23 Juil - 17:36
[I've been standing here my whole life
Everything I've seen twice]

Ici le monde était peint de vert, de l'émeraude au jade, si sombre à certains endroits, presque blanc à d'autre. Le soleil faisait chatoyer toutes ces teintes en une myriade scintillante et volatile alors que, de ses grands yeux améthystes, Diessyla fixait la cime des arbres, haute, majestueuse, inatteignable. Elle hmma pensivement, ses doigts se perdant contre l'écorce d'un arbre alors que son autre main était posée sur l'avant bras du Jungko ayant accepté de la guider jusqu'à Arboris. Galant et bavard, il ne s'offusquait pas des quelques phrases qu'il arrivait à arracher à la Dame qu'il guidait, appréciant à sa juste valeur l'écoute attentive qu'elle lui portait. Le vent venait de loin, glissant sur les obstacles jusqu'à parvenir au duo, agitant les pans de la 'robe' noire de la méga-gardevoir, dévoilant ses jambes, fines, fragiles et d'une pâleur semblable à la lune. Elle observait autour d'elle avec toujours autant de curiosité que la première fois ignorant avec force et habitude la pénibilité de la marche en forêt pour elle.

- Diessyla ? -

- Hmm ? -

- Qu'allez vous faire à Arboris ? -

- Je vais faire vérifier ma santé. -

- Ah ? Mais il n'y a pas de médecin à Underworld ? -

- Si - elle sourit gentiment au Jungko - Mais je passais par là. -

- Aaah ok. -

Le silence s'installa après ça avant que la gardevoir ne se sente soulevée du sol, lui faisant passer les bras autour du cou du Jungko par réflexe pour éviter un déséquilibre et une chute inopinée. Elle posa les yeux sur le grand sourire joueur du type plante qui accéléra le pas, sautant et courant agilement, au sol ou dans les branches et ainsi raccourcissant drastiquement leur temps de marche jusqu'à Arboris. Gardant les yeux fermés pour éviter de se donner mal au cœur avec les changements de vitesses, les sauts, les accélérations et tout le reste, Diessyla fut surprise de les voir déjà arrivés.
Comme la première fois, elle fut fascinée par l'architecture de la ville, de ses installations dans les arbres à celles au sol, tout se mariait parfaitement avec la forêt autour. Le Jungko la reposa au sol, son sourire pas le moins du monde amoindri et ce n'est pas elle qui s'énerverai pour ça, se contentant de lui sourire gentiment et de le remercier pour l'aide apporté. Ils se séparèrent ainsi, sur de bonnes bases mais sans plus. Rien ne garantissait qu'ils se revoient en plus de ça, donc Diessyla se satisfaisait très bien des choses comme elles étaient actuellement.
Entreprenant de marcher à même le sol, elle se dirigea vers l'ouest de la ville, appréciant l'atmosphère paisible et l'aspect semi-silencieux de la ville. Elle observait curieusement autour d'elle, retenant certains lieux pour les visiter plus tard. C'est ainsi, de sa démarche lente et posée qu'elle arriva là où elle désirait se rendre depuis quelques jours. Passant l'entrée, elle avisa la silhouette d'un Phyllali et cligna pensivement des yeux avant de prendre la parole.

- Bonjour, ce serait pour.. - elle plissa délicatement les yeux - un check up. - ça devait bien faire 8 ans qu'elle ne s'était ni blessée ni n'était tombée malade.

Donc pas de médecins vus durant tout ce temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Points Stellaire : 31
Date d'inscription : 09/01/2018
Localisation : Morio
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Au zénith de midi. [PV Phyro]

MessageSujet: Re: Au zénith de midi. [PV Phyro] Mer 25 Juil - 15:22
Toujours personne

Midi pétante, maison vide, Phyllali fané. Un bon résume de la situation.

On disait que l’été était la meilleur saison pour en Sylvaron ; et vu la majorité de type Plante - voire juste de plantes - la remarque pouvait sembler logique. Vous savez, la photosynthèse, le taux d'oxygène qui augmente de 50%, tout ça... Mais vous avez déjà essayé de garder une plante loin de tous rayons solaires sous une chaleur de plomb ? De la garder en vie, j'entends. Si oui, vous avez sûrement déjà eu affaire à une plante rabougrie, à la limite du dessèchement extrême. Alors dites bonjour à la représentation approchée du moi de l'époque.
On peut dire que je n'étais pas au mieux de ma forme. J'enchaînais les nuits courtes au chevet de ma mère et les journées creuses à attendre des clients. L’atmosphère pesante alourdissait mes épaules, des cernes mes yeux. Je me tenais à l’entrée du couloir menant au cabinet, les yeux rivés sur les trois fleurs d’aconit à mes pattes. La fatigue guidait mon attention sur des choses sans importance ces derniers temps. Heureusement, pas un Chaglam à l’horizon. Ça doit paraître étrange qu’un indépendant comme moi se réjouisse de ne pas avoir de travail. Mais il valait mieux, mon état ne me le permettait pas vraiment…

"Bonjour, ce serait pour un check-up."

Ironie, quand tu nous tiens.
Je relevai la tête vers la somptueuse créature qui venait de me parler. Somptueuse était le bon mot, oui. J’eus du mal à ne pas remarquer la grâce débordante de la demoiselle – d’après sa tessiture de voix – qui se tenait à l’entrée. Bipède, tête ronde, grands yeux, longue robe… Je reconnus approximativement les traits d’une Gardevoir. Ma seule source à leur sujet était les illustrations de mon livre de physionomie, et ils n’avaient pas de si grandes robes.

Sûrement une histoire de mode. Et un check-up… Une consultation ? On est tellement à la ramasse niveau nouveauté, ici.

Je me redressai complètement et arborai tant bien que mal un sourire chaleureux.

"Pour une consultation de routine ? Oui bien sûr, suivez moi."

Je pris lentement le chemin de la salle de consultation. Ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas parlé avec quelqu’un en tant que professionnel ; une parfaite occasion pour un brin de causette. Je demandai par dessus mon épaule :

"Sans indiscrétion, vous venez d’où ? Je ne pense pas vous avoir déjà vu dans le coin."

A peine le temps de poser la question que j'arrivais déjà dans la pièce. Restait plus qu'à attendre la demoiselle.

Arceus, faites qu'il n'y ait rien de grave...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 11
Points Stellaire : 26
Date d'inscription : 17/07/2018
Age : 21
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Au zénith de midi. [PV Phyro]

MessageSujet: Re: Au zénith de midi. [PV Phyro] Mer 25 Juil - 22:05
Elle emboîta le pas au phyllali, le fixant pensivement durant cet instant essayant de comprendre ce qu'elle ressentait émaner de lui. De la lassitude à n'en pas douter, probablement de la fatigue avec ça. Être un pokemon empathique était difficile, parfois confus, quand le mixe d'émotions ne faisaient pas sens. Plus encore pour Diessyla qui avait du mal à identifier certaines émotions.
Elle sourit au médecin, plus naturellement que lui, plus sainement que lui, même si elle ne le savait pas vraiment. Elle hocha la tête même s'il n'attendait pas de réponse. L'endroit était calme et paisible, silencieux. Elle se sentirait presque l'envie de confier tous ses problèmes au phyllali. Presque.

- Je voyage, mais je viens d'Underworld. - répondit-elle d'une voix posée, fixant les jeux de lumière sur les parties vertes du corps du médecin.

Elle entra dans la pièce juste après lui, ses grands yeux améthystes suivant les ombres mouvantes que projetaient les branches des arbres au passage du vent. L'atmosphère était.. apaisante. Elle exhala un souffle lent, détendu, postée ainsi au centre de la pièce avant de se tourner vers le phyllali. Puis elle inclina gracieusement la tête sur le côté pour exprimer un questionnement.

- Est-ce que... ma forme actuelle peu biaiser votre expertise ? -

L'idée de perdre cette forme la terrifiait. L'idée de se montrer sous cette forme... honteuse, la terrifiait. L'idée qu'on la voit sous cette forme qu'on lui avait apprit à trouver dégoûtante et anormale... ça la terrifiait.
Et ça se voyait dans ses yeux malgré qu'elle soit douée pour cacher ses émotions habituellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Points Stellaire : 31
Date d'inscription : 09/01/2018
Localisation : Morio
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Au zénith de midi. [PV Phyro]

MessageSujet: Re: Au zénith de midi. [PV Phyro] Dim 5 Aoû - 16:23
Underwold ? Le royaume des choses louches ?

Mes feuilles tressaillirent et je faillis avaler ma salive de travers de surprise. Comprenez : en tant que Sylvaron immaculé n’ayant jamais mis une patte hors de son patelin, ma représentation du territoire d’Underworld s’était surtout construite autour des histoires qu’on y rapportait. Et apprendre que mademoiselle provenait de l’endroit désolé où des mirages cachaient des ravins mortels tous les deux mètres et où des arbres – des Desséliande, de mémoire – vous coursaient jusqu’à l’épuisement… Il y avait de quoi remettre en question toute votre pensée sur un peuple.
La Gardevoir s’était placée au milieu de la salle ; elle semblait l’apprécier. Je traînai des pattes vers un des coins, la laissant observer les bibliothèques bourrées de livres et d'instruments qui décoraient les murs. Il faut dire que son air était beaucoup plus supportable que celui de l’entrée. L’une des meilleures pièces de la maison pour recevoir des gens. On avait tiré à la courte paille avec Soul pour savoir qui allait l’avoir. Malheureusement, elle n’avait pas su qu’il ne fallait jamais défier un type Plante à ce jeu.
Mes cernes – ou mes yeux – balayaient nonchalamment les tabourets entassés, à la recherche du bon. Ils étaient de masse différente mais avaient tous comme point commun cette grosse vis au milieu de leur pied. Je soulevai de mes lianes celui qui correspondait au poids de mademoiselle et commençai à régler sa hauteur.

"Est-ce que ma forme actuelle peut biaiser votre expertise ?"

"Votre forme ?"

Je tournai la tête vers elle, interloqué par la mention de ce nouveau paramètre. Mon cerveau embué de fatigue mit deux-trois secondes à comprendre sa nature – les Gardevoir n’ayant qu’une seule forme alternative.

"Vous êtes sous l’effet de la Méga-Evolution ?"

Je me rapprochai de la type Fée, ma curiosité prenant le dessus sur l'effort incommensurable du traînage de tabouret sur sol – enfin, incommensurable si seulement il n’y avait pas gravé "LEGER+" en immense sur son plateau. Comme vous vous en doutez, je n’avais jamais vu de Méga-Gardevoir. Je n’avais jamais vu de Méga tout court, en fait. Je tenais toutes mes connaissances sur eux des enseignements de ma mère. Pas de grands changements avec la forme normale à noter, ceci dit ; à part la robe et la corne sur sa poitrine. Je m’assis à un mètre d’elle et fit passer le tabouret au-dessus de ma tête pour le lui offrir comme siège, l’invitant à s’asseoir d’un geste de la tête.

"Ce serait mieux que vous reprenez votre forme normale, oui. La Méga-Evolution pourrait altérer les données biologiques comme votre poids ou votre pouls…"

…Mauvaise manip’. En m’asseyant, mon regard ambre s’était logé dans ses yeux - j'y lus une grande crainte que mes paroles semblaient avoir amplifié.

Un problème de plus.

Si changer de forme pouvait influer sur les résultats cardiaques, l’anxiété les changeait complètement. Mon instinct réchauffa mes paroles, quitte à être un peu saccadées.

"Mais ça ne durera qu’un quart d’heure au maximum. Et nous sommes seuls ici, mademoiselle… Euh… Je ne connais toujours pas votre nom."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Au zénith de midi. [PV Phyro]

MessageSujet: Re: Au zénith de midi. [PV Phyro]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Les éditions Le cherche midi] Le livre des morts de Glenn Cooper
» Zènith rattrapante
» Avis de marché - DRAC Midi-Pyrénées - Cathédrale d'Auch - restauration de l'orgue (Cavaillé-Coll)
» [Le Cherche Midi] Le bourreau de Pierre Boulle
» Après midi dansant oriental samedi 30 mai 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stellaris Majores :: La Terre Que Nous Foulons :: Territoire de Sylvaron :: Arboris-