Stellaris Majores
Bienvenue sur SM !

Petite étoile, ne vas pas plus loin, ta place est ici parmi nous ~



 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

avatar
Messages : 18
Points Stellaire : 35
Date d'inscription : 27/03/2018
Age : 17
Who am i !

Plouf [PV : Diessyla]

MessageSujet: Plouf [PV : Diessyla] Mar 24 Juil - 20:48
"Haaaaaa.... Astrallia...."

Il faisait nuit et plusieurs heures étaient déjà passé depuis cette rencontre avec les Bahors au verger et avec Dame Astrallia.

Je m'en voulais encore des problèmes que je lui avais causé. Moi et ces fichus pouvoirs de destruction...

J'étais une nouvelle fois en train de voler, cherchant du coin des yeux une éventuelle âme afin de pouvoir atteindre ce que mon père me demandait au risque de ne pas pouvoir rentrer à la maison jusqu'à ce que je réussisse.

Les heures défilées tandis que je survolais le territoire de Landium et ma récolte d'âme était bien maigre, je n'avais à peine qu'une dizaine d'âmes. Nullement asse pour que mon père me laisse fouler le sol de la demeure familial.

Pourtant, je sentais déjà la fatigue arrivé, mes yeux commençaient à se fermer et mon vol était très maladroit. M'endormant presque par moment, piquant de plusieurs dizaines de mètres vers le sol avant de me réveiller en sursaut et remonter vers le ciel.

J'avais terriblement besoin de dormir... et ce n'était visiblement pas chez moi cette nuit.
Je décidai alors de commencer à descendre et de m’arrêter au premier endroit venu pour dormir.

En me rapprochant du sol, je vis comme des étoiles brillantes comme celle du ciel. Me demandant ce que pouvait bien être ces lueurs, je commençai mon atterrissage pour tenter de les toucher.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque en voulant touché l'une de ces étoiles du bout de mon bec, je passai au travers pour me faire happer entièrement par celle-ci tandis que le froid m'assaillit de tout les cotés !

Je me débattais dans ce qui m'avait maintenant entièrement envelopper, j'avais horriblement froid et mes ailes me semblait si lourdes.

Heureusement, je réussis à retirer ma tête de ce monstre qui tentait de m'avaler. Et tandis que je battais des ailes, je reconnus un son qui m'était bien familier. Me rappelant les jours où je nageais joyeusement dans les petits trous du Panthéon qui s'était remplis d'eau suite aux pluies.

C'était cela ! J'étais en réalité tombé dans un lac !

Après encore d'autre effort, je réussis à m'extirper entièrement du lac pour ne pus,y avoir que mes pattes, le reste du corps flottant sur la partie supérieur du lac comme un Lakmécygne.

Quelques battements de pattes me suffire pour que je réussisse enfin à atteindre la terre ferme. J'étais ravi de pouvoir ressentir le sol sous mes serres après cette peur bleue.

Regardant de nouveau mon "agresseur", je ne pus qu'être émerveillé : Le lac reflétait avec perfection le ciel étoilé, le faisant même briller encore davantage !

Que le spectacle était beau, les terres d'Arceus recelait vraiment de nombreuses choses fantastiques !

Pourtant, lorsque je vis cette beauté étoilé. Mon esprit pensa directement à Astrallia... Elle aimerait certainement beaucoup cet endroit.... Quel idiot j'avais été de me lui causer autant de soucis avec les Bahors...

Je pouvais une nouvelle fois sentir la tristesse et la mélancolie m'envahir. J'aurais tellement aimé lui dire ce que je ressentais pour elle... mais je m'étais encore défilé... comme un lâche...
Et tandis que mes remords me reprenaient, je ne pus remarquer qu'une nouvelle fois la mort se répandait autour de moi.

"Haaaa.... Astrallia..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 11
Points Stellaire : 26
Date d'inscription : 17/07/2018
Age : 21
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Plouf [PV : Diessyla]

MessageSujet: Re: Plouf [PV : Diessyla] Mar 24 Juil - 22:03
Diessyla avançait paisiblement, ses pas laissant de petites traces rondes dans le sol poussiéreux. Autour d'elle, il faisait nuit, puis l'aube arriva, douce et fraîche avant que le soleil ne continue sa montée, et avec lui la marche inlassable de la méga-gardevoir. Entre ses mains tournaient quelques fleurs de multiples couleurs, et aux senteurs variées. Les longues tiges souples se tordaient et se tressaient devant elle, manipulées par son pouvoir alors que dans ses mains demeuraient encore quelques fleurs qui à leur tour se levaient, mû par ses capacités pour se joindre au tressage. Elle avait l'habitude et suivait son chemin des yeux, sa couronne colorée finissant alors d'être tressée, lui permettant de la poser sur sa propre tête, complétant son duo avec Nox qui grommelait à ses pieds, lui même pourvu d'une couronne aux couleurs chatoyantes, faisant rire Diessyla qui trouvait distrayant que son ami râle malgré qu'elle continue encore et toujours à faire ça.
Leur pas les firent entrer dans une nouvelle ville dont le nom échappait à la gardevoir, car elle ne s'y était pas suffisamment intéressé pour le retenir. Donc elle ne cherchait pas non plus activement à essayer de s'en souvenir. Les deux Bahors se virent offrir une chambre chez un habitant pour les remercier de la petite démonstration de vol floral qu'avait fait la méga-gardevoir au centre de la petite ville. Chez cet habitant, un curieux doudouvet, Nox fit la conversation, Diessyla participait quand on l'y invitait, parfois hmmant gentiment et souriant seulement, parce qu'elle n'avait pas forcément envie de parler. Ça allait, personne ne lui en voulait.
À la venue du crépuscule, la descente du soleil et le levé de la lune, Diessyla avertit Nox de sa sortie, celui ci baillant simplement et acquiesçant à son amie de longue date. Les rues étaient vides, calmes, silencieuses. Elle se sentait bien, avec pour seule regard celui de la lune. Elle inspira profondément, et disparue dans un chatoiement caractéristique à son Téléport.

Là où le ciel semble avoir un jumeau, où la lune se trouve une soeur et où tous se trouvent être fascinés ; les étoiles se faisaient belles et se reflétaient sur sa surface lisse. Dans ce paysage paisible, il n'y eut qu'un petit éclat, bref et doux, et apparue Diessyla, les longs pans de sa robe noire voletant brièvement avant d'élégamment tomber au sol en un bruissement léger, presque inaudible.
Autour d'elle, juste le silence, un silence qu'elle apprécie alors que ses grands yeux améthystes se posent sur le lac piqueté d'étoiles célestes. Discrète et légère sur ses jambes, elle finit agenouillée sur la berge étrangement humide en cette saison dépourvue de pluie, plongeant ses mains dans l'eau, l'apaisement la gagnant, chassant les souvenirs du passé, faisant surgir ceux du présent. Oui, oui elle était bien, là, seule. Avec ses pensées brèves, la tiédeur de cette nuit d'été. Puis cet être. Grand, immense par rapport à elle. Mais posé, semblant... abattu, plus petit que réellement. Elle hmm doucement, mais cela brise le silence suffisamment pour attirer l'attention de l'autre personne. Elle s'approche, curieuse, elle connaît, elle sait, elle a toujours été respectueuse d'eux. Toujours fascinée, depuis sa plus tendre enfance, par les légendes de ces êtres inatteignable pour elle et ses semblables, elle a toujours éprouvée un profond respect pour eux.
Puis elle s'arrête à la limite, celle délimitée par le pouvoir rampant de l'être. Elle hmm de nouveau, gentiment, sur un rythme léger et mélodique.

- Yveltal, - intervint-elle d'une voix posée - tout va bien ? -

Elle ne savait pas si il détestait les Bahors, les craignaient ou les aimaient. Alors elle était prête à fuir à tout moment, Téléport prêt à être utiliser à tout instant. Elle effleura la limite invisible les séparant, un sourire indulgent graciant son visage mais ne prenant pas le risque de la passer.

- Puis-je approcher ? - elle inclina la tête sur le côté pour traduire sa curiosité - Dois-je rester éloignée ? -
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PLOUF & PLUME.
» plouf dans la mousse
» Est plouf !!!
» PLOUF, SPLAT ! de Rob Scotton
» PLOUF et SPLAF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stellaris Majores :: La Terre Que Nous Foulons :: Territoire de Landium :: Lac des étoiles-