Stellaris Majores
Bienvenue sur SM !

Petite étoile, ne vas pas plus loin, ta place est ici parmi nous ~



 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

avatar
Messages : 62
Points Stellaire : 249
Date d'inscription : 18/01/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Un precieux poignard [Peter]

MessageSujet: Un precieux poignard [Peter] Mar 18 Sep - 11:45
Fyruus. Je déteste cette région aride, sèche et qui me semble bien désolée. Il n'y a rien de très intéressant ici en dehors peut être de l'oasis et d'Egyptos... Et encore bof. Habitué aux températures basses, au gel et à la neige, le désert est pour moi difficilement supportable, je n'accepte de m'y engager qu'avec des personnes transportant une large quantité d'eau. Il n'y a même pas d'ombre dans ce désert, même les rochers sont difficiles à trouver. Sérieux qu'est-ce que je fais là ?

C'est un Reptincel qui m'avait traîné là. Un marchand de pierres évolutives que j'ai rencontré par hasard à Bourg-Naguère. Sa cargaison est des plus précieuses et des plus sensible, nous étions trois à l'escorter jusqu'à Egyptos. Il y avait moi, un démolosse viril et macho ainsi qu'un Tignon qui ne décrochait pas un mot, bref une bien mauvaise ambiance.

En plus d'être désagréable, le voyage ne fut pas de tout repos. La première attaque eut lieu à quelques kilomètres de Bourg-Naguère : un groupe de dix Ténéfix nous tombèrent dessus. Heureusement de simples bandits de grands chemins. Nous avons subis plusieurs autres attaques durant le voyage jusqu'à Glagla ou Reptincel fit une halte de deux jours avec de prendre le chemin vers Egyptos. A la frontière nous sommes tombés dans une embuscade cette fois tendue par de vrais pros. Le combat était inégal, douze contre trois. Le démolosse fut blessé et seule ma vitesse et ma maitrise du poignard me permit de survivre. Je ne ressorti pas totalement indemne de cette escarmouche : mon précieux poignard fut bien abîmé de mon duel à mort contre un insécateur. La lame était quasiment inutilisable. J'en étais attristé : c'était un souvenir de mon père, le seul que j'ai. J'y avais aussi lié mon sceau, je ne pouvais pas le faire réparer par n'importe quel forgeron.

C'était un coup de chance pour moi que Reptincel se dirigeai justement vers Egyptos. S'y était installé un forgeron du nom de Jim, un scalproie. C'est mon meilleur ami Slavko qui m'en avait parlé. Selon ses dires, Jim est très doué et son art est digne des grands maitres. J'ai une confiance aveugle en Slavko. Alors une fois arrivé à Egyptos je me mit en quête de l'atelier du forgeron. Il allait certainement engloutir la totalité de mon salaire dans la réparation de mon poignard mais peu importe, il m'est trop précieux.

Je me renseignais auprès d'une magnifique Pyroli qui passait par là. Une fille magnifique, majestueuse et délicieusement féminine. Son odeur me chatouilla agréablement la truffe. Elle me guida jusqu'à l'entrée de l'atelier de Jim le forgeron.Je glissais mon museau dans la fourrure de sa joue et remontait jusqu'à son oreille ou je lui glissa quelques mots. Elle n'en fut pas déstabilisée le moins du monde, au contraire elle ricana doucement, me donna un petit coup de langue sur la joue et d'une voix mielleuse :

« L'auberge la plus au nord d'Egyptos au coucher du soleil p'tit loup. »

Gagné ! Cette nuit allait être formidable. Je la regardais partir, restant quelques instants immobiles avec ce petit sourire gaga, la danse de ses hanches était... Je m'ébrouai soudain : Jim le forgeron. Me retournant, j'entrai dans l'atelier.

« Bonjour. Jim ? Jim le forgeron ? »

Je restai sur le seuil, poli, et j'attendis qu'on me réponde...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Points Stellaire : 26
Date d'inscription : 25/08/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Un precieux poignard [Peter]

MessageSujet: Re: Un precieux poignard [Peter] Mar 18 Sep - 22:06
Nouveau jour, nouvelles aventures dirait-on. Mais pour Peter, c'est un jour sans. Par choix. Il est nécessaire de savoir faire preuve de recul et de se reposer en temps et en heure. De plus, cela fait un moment que le Scalproie n'a pas utilisé ses dons de forgeron correctement. Il faut entretenir la flamme, dans tous les domaines. Il est grand temps que "Jim" ouvre boutique à nouveau toute la journée.

Comme d'habitude, les clients ne manquent pas au petit matin. Mais il a l'habitude, le Scalproie. Les habitants d'Egyptos comptent beaucoup sur son travail et lui font confiance, tout comme ils faisaient confiance à son prédécesseur. "Jim" ne se prétend pas plus doué, mais il est au moins son égal, sans aucun doute. De plus, pour toutes les réparations ou commandes, le jeune Pokemon affiche toujours les meilleures prix.

Sa réputation lui vaut aussi quelques visites de gens de passage pour divers bricoles. Mais rien pour éveiller la flamme de la passion aujourd'hui. Rien de spécial. Non, une journée ordinaire en tout point semblable à pleins d'autres.

Jusqu'à ce qu'une voix se fasse entendre. On appelait Jim le Forgeron à l'entrée de son atelier. Le Scalproie laissa donc le morceau de métal qu'il était en train d'observer pour se rendre jusqu'à son prochain client. Au travers des verres rouges de son casque, il observe le canin attentivement. Un vieux réflexe qui a du mal à passer dira-t-on.

« Qu'est-ce que j'peux faire pour vous ? »

Bien que n'étant jamais retissant à la parlotte, "Jim" préfère aller droit au but directement pour savoir de quoi il en retourne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Points Stellaire : 249
Date d'inscription : 18/01/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Un precieux poignard [Peter]

MessageSujet: Re: Un precieux poignard [Peter] Mer 19 Sep - 9:12
Patience. Une qualité essentielle pour un bon combattant. Il est important dans un combat de savoir attendre le bon moment : un instant de faiblesse, une petite erreur, un déséquilibre, un instant d’inattention. Pour ce faire il faut savoir observer. Il faut savoir voir ce que l'on regarde, telle est la phrase énigmatique que m'a offert mon maitre un jour d'été. Pour que tout ceci soit efficace, il faut le faire dans le calme. Alors calmement, je ne perdis pas mon temps à attendre sans rien faire que Jim apparaisse : j'observais l'environnement autour de moi.

Puis il apparut. Il m'observa attentivement à travers les verres rouges de son casque.  Observation que je lui rendis. Durant deux grosses secondes, j'eus l'impression d'avoir devant moi un autre mercenaire. J'eus alors un réflexe : celui de préparer le combat.

Il s'attendrait à ce que je lui saute droit dessus griffes et surtout crocs dehors. Je ne ferai pas cette erreur, je le surprendrai en le contournant d'un cercle et invoquerai un jet de pierre. Il esquiverai et ripostera d'une manière ou d'une autre mais j'aurai alors acquis assez de vitesse pour esquiver. J'empoignerai alors un des outils qui se trouvait un peu partout et je lui foncerait dessus avec ma vif-roc tout en le frappant avec l'arme de fortune.

Mais je ne fis rien de tout ceci. Il me demanda ce qu'il pouvait faire pour moi. Je lui souris et lui répondis poliment :

« Je suis Rouky, mercenaire venant des MontGlakos. J'ai escorté jusqu'ici un marchand mais le voyage a été mouvementé. Je possède ici un poignard qui aurait bien besoin de soin. »

D'un mouvement expert, rapide et majestueux, je dégainais mon poignard qui décrivit un gracieux arc de cercle dans les airs. Tout ceci n'était pas utile j'en conviens. Le geste fut accompagné d'un chant métallique, une note pure et belle, magnifiquement prédatrice. Je déposais doucement mon arme sur une petite table. Il était dans un sale état. La lame était ébréchée de partout, elle était à la limite de se briser à plusieurs endroits. Absolument inutilisable en combat, son état prouvait qu'il avait affronté un impitoyable combat et ma seule présence démontrait que nous en étions sorti victorieux. Le manche était magnifiquement sculpté et ornementé d'un beau saphir.

« Ce poignard est un souvenir de mon défunt père qui le tenait lui même de mon grand père. Votre réputation n'est plus à faire, votre talent dépasse les frontières et j'ai besoin d'un maitre : mon sceau est lié à ce poignard, rendant toute manipulation de forge délicate... sans compter sa valeur sentimentale inestimable. »

Maitre Forgeron. C'est ainsi que Slavko m'avait décrit le Scalproie qui se trouvait devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Points Stellaire : 26
Date d'inscription : 25/08/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Un precieux poignard [Peter]

MessageSujet: Re: Un precieux poignard [Peter] Ven 21 Sep - 20:43
Sous son masque, "Jim" se met à sourire. Le jeune cabot l'observe tout comme lui l'observe. Avec intensité et attention. A l’affût du moindre mouvement, même infime, qui pourrait trahir les pensées ou actions futures de l'opposant. Ceci, couplé avec la dite observation du Lougaroc peut conduire le Scalproie sur une piste presque certaine : le loup doit être du même domaine que "Faraday". Si ce n'est pas exactement ça, ça s'en rapproche en tout cas. Les postures ne trompent pas.

Avec un corps sculpté par une activité bien présente et sa présence dans une forge, il n'y a que peu de chance de se tromper. Légèrement, "Jim" déplace son corps pour avoir un meilleur appuie. Il serait assez stupide de venir attaquer le Scalproie dans son atelier, qu'il connait par coeur et qu'il a aménagé de la meilleure des façons pour travailler mais aussi pour recevoir les clients les moins fréquentables. Les outils les plus dangereux sont placés de son côté, loin des visiteurs. Les tables sont agencés de façon à ce que le Pokemon Acier soit capable de les retourner d'un coup sec pour se protéger des projectiles.

Mais il n'y a point besoin de ces subterfuges cette fois. Car après tout, le dénommé Rouky ne cherche pas querelle. Et il confirme tout de suite les soupçons de "Jim". Le loup orangé est bien un mercenaire. Ce qui est fâcheux si jamais ce dernier décide de pousser son observation plus loin, car le Scalproie ne doute pas un instant que lui également à remarquer son comportement spécifique. Avec un peu de chance, il mettra cela sur une simple précaution d'un forgeron.

"Jim" porte son attention sur les mouvements du canin alors que ce dernier sort un poignard de son pelage. Habilement caché, habilement sorti. On voit tout de suite qu'il a l'habitude de l'utiliser. Cela lui rappelle vaguement son arme, qui est encore en réparation. Nul doute que le loup doit être redoutable avec. Son regard suit le mouvement de l'arme alors qu'elle est déposée délicatement sur une table. Sans perdre un instant, le forgeron se rapproche, toute son attention tournée vers la lame. Les marques de différents combats sont visibles et ont fini par la fragilisé à tel point qu'elle n'a pas tenu le dernier conflit. Le moindre choc pourrait lui être fatale à présent. Il s'agit d'une urgence.

Hochant la tête aux paroles de Rouky, le forgeron examine l'arme blanche sous tous les angles. Oubliés les quelques réticences. L'objet est magnifique, d'une composition rare et surtout, en besoin d'aide. Déjà dans sa tête, "Jim" est en train de réfléchir à la procédure qui va suivre. Ce sera un travail délicat. L'aventure qu'il n'attendait plus aujourd'hui est arrivée.

« J'espère que vous n'êtes pas pressé. Je vais prendre mon temps pour réparer votre lame. Elle sera comme neuve quand j'aurais terminé. »

Ni une, ni deux, le forgeron commence son travail. Il s'équipe d'un tablier en cuir de Tauros, cadeau de son ancien maître. Puis il s'approche des fours et commence à alimenter le feu en vue de faire fondre du métal. Son bac d'eau froide est déjà en place, prêt à l'emploi. Une fois ses épais gants en place, le Scalproie revient vers la table pour récupérer la lame.

« Vous combattez souvent. Pour éviter ce genre de cassure, je vous conseille de prendre le temps de la faire passer entre les mains d'un forgeron de temps en temps. Le métal se fatigue, un coup de jeune fait toujours du bien et augmente la durée de vie de la lame. »

Une fois lancé sur un sujet qui le passionne, "Jim" se montre agréable bavard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Points Stellaire : 249
Date d'inscription : 18/01/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Un precieux poignard [Peter]

MessageSujet: Re: Un precieux poignard [Peter] Sam 22 Sep - 10:15
Avant que je commence à parler, un silence s'était installé entre Jim et moi. Nous nous observions de la même façon, comme deux combattants s’apprêtant à se jeter dessus. Comme deux loups se posant la question de la meilleure stratégie de victoire. Je pris soin de noter son petit mouvement que je reconnu : j'aurai fait exactement le même à sa place. Il avait ainsi un meilleur appuie et s'offrait l'avantage du meilleur angle d'attaque. Avais-je perdu l'avantage de la surprise ?

Aussitôt le poignard déposé sur la table, Jim l'examina tel un médecin un blessé. Je me rend souvent chez des forgerons pour effectuer de petites réparations mineures. Chacun de ceux que je connaissais me semblaient inoffensif, je n'avais aucune crainte à me désarmer face à eux. Il y avait notamment cet Arkéapti, forgeron au village Glagla que je vais voir souvent. Pour tout ce qui touche aux réparations mineures ses compétences me suffisent. Il pourrait même convenir pour une arme normale ou une simple pièce d'armure quoi que le résultat de son travail ne me convient pas. En tant que professionnel j'ai besoin de bon matériel, mon poignard est un objet bien trop complexe pour l'Arkéapti. Je n'avais absolument aucune crainte à me désarmer prêt de lui : il ne représente aucun danger, à tel point que je pourrais le tuer involontairement. Il était un peu timide et se soumettait facilement devant les forts caractères. D'après les rumeurs certains bandits le forçaient à effectuer du travail gratuit.

Ici, c'était différent. Je ressentais une certaine menace en ce Scalproie, il avait des mouvements de combattant. Mon instinct me dictait la prudence... Toujours écouter son instinct ! Pourtant, s'il était véritablement un combattant comme je le pensais il se faisait discret. Pour l'instant il me faisait penser à un véritable médecin des produits de la forge. Il émit l'espoir que je n'étais pas pressé et m'assura que je récupérerai mon arme neuve si je le laissais prendre son temps. J’appréciai son discours et son comportement avec mon arme. C'était précisément ce que j'attendais de lui. Il commença à s'équiper puis alimenta le feu.

J'en profitai pour jeter un œil autour de moi. Je n'avais que peu de temps certes mais j'en avait bien assez pour en apprendre plus sur lui. Il devait indubitablement avoir de la clientèle peu fréquentable voir même difficile : les armes et outils les plus dangereux se situaient au fond, difficile d'accès de la seule entrée. J'avais très clairement un désavantage de ma position actuelle : il lui était facile de tout mettre en œuvre pour offrir une solide défense.

La passion illuminait son discours et son comportement. Je lui répondis poliment, amicalement avec même du respect :

« Je dois souvent me défendre en effet, le combat fait partie de mon métier bien qu'il y ait des missions faciles et agréables de temps en temps. »

Pendant que je parlais, je fis quelques pas calmes et tranquilles, observant tout autour de moi, enregistrant le maximum de détails. Un réflexe de mercenaire. J'avais deux objectifs principaux : m'éloigner du four dont la chaleurs me dérangeai et m'offrir une meilleure position en cas de combat.

« Je me rend régulièrement chez un petit forgeron de Glagla, un certain Arkéapti. Bien que ses compétences soient largement suffisantes à un entretien mineur, ses compétences sont insuffisantes pour assurer des réparations majeures sur une arme d'une telle qualité liée à un sceau... Surtout après l'épreuve qu'elle a vécue hier. »

Pendant que je lui parlais, je m'étais arrêté devant un outil que je ne connaissais pas accroché au mur. Bien que je ne le regardais pas, le Scalproie, s'il était attentif, pourrait constater que je le gardais au coin de l'oeil et que l'un de mes oreilles était tournée dans sa direction attentive au moindre de ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Points Stellaire : 26
Date d'inscription : 25/08/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Infos:

Un precieux poignard [Peter]

MessageSujet: Re: Un precieux poignard [Peter] Ven 5 Oct - 11:32
"Jim" hoche la tête en écoutant les paroles du canin orangé. Bien entendu, il connaissait de lui-même très bien la vie de mercenaire. "Faraday" était souvent dans de beaux draps à cause de cette vie mouvementée, même si il parvenait à s'en sortir toujours, avec plus ou moins de facilité. Même "Star-Lord" avait le droit à ses combats de temps en temps.

Et ce que dit Rouky est vrai. Parfois, il arrive de rencontrer une mission sympathique et reposante, sans complication. Ce n'est pas assez souvent au goût de "Jim", mais ça arrive. Il vaut mieux alors en profiter c'est certain.

Ah. Ainsi le mercenaire se rend chez l'Arkéapti de Glagla. Durant son apprentissage, le Scalproie s'y était rendu pour apprendre quelques techniques d'un autre forgeron que son maître. Mais le voyage lui avait paru inutile. D'un naturel curieux, "Jim" avait déjà presque tout vu et n'apprit pas grand chose. Le seul point positif qu'il ressortit de cette expérience, c'est l'échange de clientèle et de matériaux qu'ils ont mit en place.

« En effet, Arkéapti est bien meilleur pour effectuer un travail rapidement tant qu'il reste facile. »

En général, ça se passe comme ça. Le Scalproie s'occupe plutôt des grosses commandes, complexes et prenant du temps. Arkéapti a plus de temps pour s'occuper des petites réparations mineurs. "Jim" respecte son collègue, mais au fond le Scalproie pense réellement que ce n'est pas un métier pour lui. Mais l'oiseau de roche semble s'en contenter, après tout ce n'est pas faute de lui avoir proposé son aide plusieurs fois. Un jour, peut-être.

Si il remarque le manège du Lougaroc, le Scalproie n'en montre rien. Mais lui aussi, il surveille légèrement les mouvements du mercenaire. Il n'aimerait pas se faire avoir dans son établissement. En remarquant que le loup de roche garde ses distances avec le four cependant, le forgeron se concentre sur son travail. Il ne devrait pas être embêté pendant ce temps.

Prenant une pince, il place la lame du poignard au-dessus du feu pour rendre le métal plus malléable. De son autre main, il approche un récipient en cuivre dans lequel de l'acier attend de fondre sagement. Une pièce de cette qualité demande du matériel de qualité et "Jim" n'a pas fait la fine bouche : il a sortit son acier le plus pur et le plus résistant.

Une fois la lame rouge et lançant l'acier finir de fondre, le forgeron porte la lame sur son enclume. Au travers de son masque, il observe un instant le poignard, avant d'attraper un marteau stratégiquement posé pour que ce soit facile et rapide. Puis il commence son réel travail et tapote la lame doucement. Le bruit caractéristique des forges se met en route.

« Depuis combien de temps faites-vous ce métier ? »


Vieux réflexe, le Scalproie ne peut pas s'empêcher de poser des questions. Après tout, ne dit-on pas que mieux on connait son ennemi, mieux on est préparé ? Et puis comme ça, en fonction de l'intensité et de la direction de la voix, le forgeron pourra déterminer plus ou moins la position du canin dans sa forge.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Un precieux poignard [Peter]

MessageSujet: Re: Un precieux poignard [Peter]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Trilogie Tintin : Steven Spielberg et Peter Jackson
» Peter Benoit - Jozef Cantré
» [Utton, Peter] La main de la sorcière
» James M. Barrie (1860 - 1937), le père de Peter Pan
» [Barrie, James M.] Peter Pan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stellaris Majores :: La Terre Que Nous Foulons :: Territoire de Fyruus :: Egyptos-